Cette semaine, nous vous invitons à découvrir  Exile FM grâce à Ming Nagel qui nous parlera, entre autres des variétés de programmes musicaux diffusés sur sa radio. 

Pouvez-vous nous décrire votre projet et les origines d’Exile FM en quelques mots ?

Ouverte d’esprit, éclectique et accueillante : une radio comme il se doit !

Aviez-vous une expérience dans l’univers de la radio auparavant ?

Nos trois membres fondateurs possédaient déjà une expérience dans la radio en ligne. Celle de nos autres animateurs radio en revanche, varie de la plus poussée (par exemple la BBC, la radio universitaire, ou encore la radio commerciale ou locale) à aucune expérience du tout. Notre point commun à tous, c’est bien l’amour de la musique, et le goût pour l’aventure.

Comment avez-vous connu RadioKing ?

Nous avons découvert RadioKing grâce à quelques recherches effectuées en ligne quand nous développions l’idée de créer notre propre station de radio.

Selon vous, quelles sont les fonctionnalités indispensables proposées par RadioKing à une radio ?

Nous avons choisi RadioKing grâce à ses prix avantageux, la variété et la flexibilité des différentes offres qu’ils proposaient, et la possibilité de diffuser en direct. Nous étions impressionnés par la qualité de diffusion, et celle de la bande passante. Nous avons d’autant plus apprécié le fait que RK souhaite s’implanter un peu plus au Royaume-Unis. Le site internet que nous avons conçu en utilisant les thèmes proposés par RadioKing, prouve que nous pouvons exprimer notre individualité en tant que station de radio, tout en restant connecté à RadioKing, et ce en utilisant les fonctions du Manager Radio avec une certaine facilité.

Quels sont les différents moyens d’écouter  Exile FM  ?

Nous encourageons nos auditeurs à écouter ExileFM grâce à notre site internet: exilefm.com. Ils peuvent, bien entendu consulter notre radio grâce à notre page radio de RadioKing, et à notre page Facebook ExileFM qui possède la fonction de player. La plupart de nos programmes sont retransmis en direct, cependant nous sommes heureux de pouvoir annoncer à nos auditeurs que tous nos programmes sont désormais disponibles sur notre site internet en tant que podcasts, ils peuvent donc y accéder à tout moment après le direct.

Pouvez-vous nous parler du profil de vos auditeurs ?

Notre audience est encore confidentielle, bien qu’issue des quatre coins du monde, hétérogène, et grandissante. La plupart de nos présentateurs se situent au Royaume-Unis, néanmoins l’un de nos présentateurs est basé à Melbourne en Australie, un autre à Denver dans le Colorado, et notre audience reflète l’image de notre équipe cosmopolite et voyageuse.

La plupart des auditeurs ont eu vent de notre station grâce au bouche-à-oreille. Certains d’entre eux sont attirés par des programmes réalisés par des spécialistes, comme l’émission de Wil Walker orientée vers le folk Take On Tradition ou encore Marc Golding avec son émission de jazz/blues Birth of the Cool.

D’autres apprécient une musique plus variée introduite par des offres plus éclectiques, telle que l’émission de Zéro sur le 45 tours de Surface Noise, Whispering DG, le populaire Sunday Brunch de Martin Haskell, ou encore l’interaction qu’ils peuvent avoir avec les animateurs radio grâce à notre service de « Shoutbox » et nos réseaux sociaux.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans ce projet ?

Personnellement, j’ai toujours secrètement voulu devenir animateur radio, avec ma propre station de radio, pour pouvoir honorer et partager la musique que j’aime. Ce que je n’avais pas anticipé en revanche, en prenant la tête de ce projet, c’était la communauté naturellement conviviale et étonnante qu’allait devenir ExileFM et ce, grâce aux présentateurs et aux auditeurs qui se ressemblent. Il existe un vrai sentiment de joie et de découverte dans ce que nous faisons.

Comment sélectionnez-vous les artistes diffusés sur Exile FM ?

Chaque présentateur est libre de choisir les artistes qu’il désire dans ses émissions. C’est ce qui fait d’ExileFM une radio si passionnante. En tant que radio, nous ne sommes pas fermés à l’utilisation de matériels différents, et les animateurs radio écoutent régulièrement leurs émissions respectives soit pour le plaisir, pour se cultiver ou s’inspirer.

Avez-vous une anecdote sympathique qui s’est déroulée en rapport avec votre radio ou la mise en place de ce projet ?

Sans entrer dans les détails, les trois fondateurs d’ExileFM ont brusquement été renvoyés d’une autre station de radio en ligne, car nous affirmions des principes d’égalité et d’anti-discrimination. Je pense que nos valeurs partagées et notre loyauté mutuelle, en plus de notre goût pour la musique, préparaient le terrain pour un projet dans lequel tous les animateurs radio se sentiraient investis et inclus.

Quels sont les prochains projets pour Exile FM ?

D’autres animateurs vont nous rejoindre pour de prochains projets, basés au Royaume-Uni et à l’international, nous espérons donc pouvoir être capable de lancer leurs émissions cette année. Nous cherchons aussi à développer des goodies à l’image de notre radio.

Pour finir, un petit mot pour ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure ?

Décidez quelles sont vos priorités, organisez-vous, communiquez clairement et écoutez de la musique.

Comme Exile FM vous avez le sens de l'aventure ? Débutez la création de votre propre radio !

 

  • Nathan

    Merci beaucoup pour cet article inspirant. Comme souvent, il suffit parfois se simplement se lancer dans l’aventure ! Je me suis rendu sur le site d’exil.fm et je l’ai trouvé aussi très esthétique. C’est un 10/10 à tous les niveaux !